Que deviennent-elles ?

Que deviennent les étudiantes indonésiennes qui ont fait leur stage l’année passée chez Colruyt Group ? Coup d’œil sur leurs carrières et leurs projets après leur expérience belge.

Quatre nouveaux étudiants indonésiens attendent de faire un stage chez Colruyt Group. Ils doivent ronger leur frein jusqu’à octobre. Pour Isadora, Lia et Municha, ce stage appartient au passé. Et toutes trois ont déjà trouvé du travail dans leur pays. On est en droit de se demander dans quelle mesure leur stage les a aidées à démarrer leur carrière.

Avez-vous le sentiment que votre stage en Belgique vous a aidées à trouver un emploi ?

Certainement ! Les entreprises où nous avons postulé étaient clairement intriguées. Ça les impressionnait. Cette expérience a fait de nous des candidats intéressants. De plus, en Belgique, nous avons bénéficié d’une formation à la recherche d’emploi. Nous avons appris à aborder un entretien d’embauche de manière à mettre nos qualités en évidence. Il est primordial de connaître ses forces et ses faiblesses.

Le but de votre stage était d'en apprendre davantage sur l'économie circulaire et le recyclage des déchets, en vue d’initier des projets similaires dans votre pays. Où en êtes-vous sur ce plan ?

Nous voulons réellement exercer une influence positive sur notre environnement. Pas seulement en le protégeant, mais aussi en apprenant aux autres à le faire. Pour cela, nous organisons des activités ludiques, comme un quiz sur la préservation de l'environnement et des animations sur le traitement des déchets dans écoles primaires. En même temps, nous avons convaincu des amis, des collègues, des étudiants et des anciens de notre école de se joindre à notre projet.

En octobre, nous accueillerons de nouveaux stagiaires indonésiens en Belgique. Avez-vous des conseils à leur donner pour qu’ils se préparent au mieux ?

Il est essentiel de pouvoir bien s’exprimer en anglais. Sinon, la communication peut devenir pénible.  Il n’est pas superflu non plus de faire quelques recherches sur la culture belge et sur les coutumes en vigueur. C’est la meilleure façon d'éviter les surprises (rires).

Qu'avez-vous appris sur la culture belge que vous aimeriez voir appliquer dans votre pays ?

En Belgique, on ne sait pas vraiment à quelle religion quelqu’un adhère. Peu importe si vous êtes marié ou non. C’est très différent en Indonésie. Les Belges font aussi beaucoup plus d'attention à l'environnement, qui est beaucoup plus propre. Vous avez également accès à une technologie très moderne. Mais, malgré cela, vous pouvez rapidement résoudre un problème en passant par de simples procédés.

Nos histoires

Collibri Foundation

Adresse

Colruyt Group
Edingensesteenweg 196
1500 Halle

Téléphone

+32 (0)2 363 55 45
pendant les heures de bureau