Réouverture des écoles au Pérou

Les cours ont enfin à nouveau lieu en présentiel ! En mars, les jeunes de la région Ayacucho au Pérou se réjouissaient de pouvoir reprendre leur formation technique agricole.

La patience des étudiants fut mise à rude épreuve. Mais, en mars, le centre de formation et sa ferme modèle à Ayacucho ont à nouveau pu ouvrir leurs portes. Cette école accueille les jeunes qui rêvent d’agriculture et qui souhaitent découvrir ensemble de nouvelles méthodes agricoles et améliorer leurs compétences entrepreneuriales.

Dans le centre de formation flambant neuf, les jeunes suivent des cours de techniques agricoles durables et abordent des thèmes tels que la gestion d’entreprise.

Heureuse exception

En mars 2020, les écoles péruviennes sont passées à un système de cours à distance. Plus facile à dire qu’à faire… À la campagne, de nombreuses régions n’ont pas accès à une connexion internet suffisante. En outre, les familles n’ont souvent pas de smartphone, d’ordinateur portable ou d’imprimante à leur disposition, et leurs connaissances informatiques sont faibles. Jusqu’à aujourd’hui, la plupart des écoles du pays étaient fermées : les enseignants et le ministère de l’Éducation attendent que la campagne de vaccination — qui se déroule lentement — fasse son effet. Heureusement pour les étudiants qui suivent la formation Jovem, l’école agricole de la région d’Ayacucho fait exception. Celle-ci a rouvert ses portes en mars et accueille depuis lors les étudiants, dans un environnement sûr.

Au-delà des nuages

L’équipe Jovem se réjouissait de pouvoir reprendre les cours dans « l’étable ». C’est le nom donné à la ferme modèle et au centre de formation, situés à 3 800 mètres d’altitude dans les Andes. Les jeunes y apprennent les principes de l’agriculture et l’horticulture biologiques et découvrent de nouveaux modèles d’entrepreneuriats. La gestion durable des sols, la prévention d’érosion, l’économie d’eau, le recyclage, le compostage, les moyens durables de lutte contre les épidémies : voilà tous les thèmes abordés dans le programme de cours qui joint la théorie à la pratique.

Ces dernières années, les jeunes se rassemblaient toutes les deux semaines dans « l’étable » pour un week-end, afin d’apprendre sur le terrain, tous ensemble. Leurs compétences sociales et personnelles ont ainsi également été mises à l’épreuve et renforcées. Les conflits éventuels ou les travaux de groupe étaient des moments d’apprentissage importants.

La ferme modèle propose de nombreuses possibilités de formation en matière d’élevage (bétail laitier, cochons, cobayes, alpagas, poules et abeilles), de culture (quinoa organique, cañihua, kiwicha et tarwi), de fleurs et de plantes (fraises, myrtilles), de poissons (truite) et de méthodes innovantes telles que l’hydroponie.

Enfin ! Un grand groupe de jeunes enthousiastes qui ne ratent pas l’occasion de suivre à nouveau les cours en présentiel.

Feu vert

En 2020, la pandémie a mis des bâtons dans les roues de nombreuses personnes. Pour les étudiants de deuxième année, des ordinateurs portables et des modems avaient été prévus pour leur permettre de suivre les cours en ligne. Cependant, les compétences informatiques des jeunes et la connexion internet posaient problème. Les visites au domicile des jeunes ont apporté une solution, mais cette situation complexe a empêché la sélection de nouveaux étudiants de première année.

En 2021, l’équipe a décidé, malgré la pandémie, de reprendre les cours à « l’étable ». Les moments d’apprentissage en présentiel sont tellement plus riches et motivants pour les étudiants. Dans trois des cinq villages, le projet a bénéficié du feu vert des parents, des jeunes et des écoles pour tout organiser. D’autres collaborations ont été mises sur pied avec deux autres villages.

Nouvel auditoire et nouveaux dortoirs

Les étudiants sont très impressionnés par le nouvel auditoire construit en 2020. Le bâtiment de Jovem était trop petit pour pouvoir accueillir le nombre croissant d’étudiants. Avec le soutien de, notamment, la Collibri Foundation, Solid a pu construire une nouvelle salle de classe et de nouveaux dortoirs. Après les cours, les jeunes peuvent y loger et se détendre.

Yoselin Gómez Flores, 16 ans : « L’ancienne salle de classe était beaucoup plus petite. La nouvelle est plus moderne et plus grande. » Le rêve de Yoselin ? Élever des poules et étudier la médecine vétérinaire à l’université. Entre-temps, elle dispose de son propre poulailler. « Ma famille m’a aidée à construire le poulailler et mes parents m’aident à nourrir les poules. Avec les revenus, je peux payer mes études. »

Le nouvel auditoire et les dortoirs ont été construits avec le soutien de, notamment, la Collibri Foundation.

« La nouvelle salle est plus moderne et il y a beaucoup plus d’espace. Chez Jovem, j’apprends tellement de choses sur l’élevage et l’entrepreneuriat. Et sur moi-même aussi. »

-  Yoselin Gómez Flores

Collibri Foundation

Adresse

Colruyt Group
Edingensesteenweg 196
1500 Halle

Téléphone

+32 (0)2 363 55 45
pendant les heures de bureau