La Cococa ouvre une usine de café

Depuis 2013, nous collaborons avec la Cococa, la plus grande association de coopératives de café burundaises. Celle-ci possède désormais sa propre usine de café.

Premier séchoir à grains en usage propre

La Cococa est une association de 33 coopératives de caféiculteurs burundais. Au total, elle emploie 27 000 personnes. L’association peut désormais compter sur le soutien de Kampani, un investisseur social belge. Kampani a investi 193 000 euros dans une usine de traitement du café, ouverte depuis janvier 2016 et équipée de son propre séchoir à grains. Un investissement nécessaire car, selon Wouter Vandersypen, CEO de Kampani, la Cococa trouve difficilement sa place sur le marché. « Beaucoup de coopératives paysannes sont trop petites aux yeux des grands acteurs ou trop grandes au regard du micro-crédit. C’était également le cas de la Cococa. »

Baptisé Horamama, le site de production est le premier au Burundi à disposer de son séchoir à grains. Auparavant, le traitement et le stockage des grains de café pour l’exportation dépendait d’entreprises tierces.  Désormais, ils contrôlent l’intégralité de ce processus.

Investissement à différents niveaux

Horamama donne un sérieux coup de boost à la Cococa. Étant donné qu’ils prennent désormais aussi à leur compte d’autres étapes de la chaîne de production dans leur processus d’entreprise, cela leur permet d’améliorer leur intégration verticale. Avec différents avantages à la clé. Le contrôle de la qualité mais aussi la traçabilité ont progressé. Ernest Ndumurara, CEO de la Cococa, en est très content. « Nous fournissons aujourd’hui un meilleur service à nos membres, tout en étant un acteur plus fort sur le marché. »

Un secteur en évolution

La production de café constitue un secteur important au Burundi. Quelque 600 000 familles en dépendent. Des conditions de vie pas toujours simples, croit savoir Alex Jack, co-propriétaire et portfolio manager de Kampani. « Ils produisent des grains de café arabica de grande qualité, mais doivent le faire sur des petites parcelles. Une vie difficile, à laquelle il faut apporter du changement. C’est la raison pour laquelle l’intégration verticale et les initiatives comme celles d’Horamama sont tellement importantes. »

« Cette usine fait partie de moi »

Marie-Goreth Nzeyimana, caféicultrice, est très emballée par le projet. « Je considère cette usine comme une partie de moi-même. Pour la première fois de ma vie, je me trouve au plus près du processus de production. Avant, je devais effectuer de longs trajets pour ce faire. Cela me coûtait beaucoup de temps. C’est donc un avantage incroyable pour moi. »

Nos histoires

Collibri Foundation

Adresse

Colruyt Group
Edingensesteenweg 196
1500 Halle

Téléphone

+32 (0)2 363 55 45
pendant les heures de bureau