Sénégal : les filles à l'école

Il est important que les jeunes aillent au bout de leur scolarité. C’est la seule manière de leur donner toutes les chances pour se construire un bel avenir. Au Sénégal, beaucoup de jeunes sont contraints d’arrêter l’école, et principalement les filles. Mais si on leur offre l’encadrement et les moyens adéquats, tout peut changer. Pour le meilleur.
depuis 2016
30 000 euros/an
Sénégal
© Martin Dixon

Malgré la ratification de conventions internationales et la définition d’une nouvelle politique d’éducation et de formation, la déscolarisation représente toujours un problème majeur au Sénégal. Beaucoup d’élèves quittent l’école, et la grande majorité d’entre eux sont des filles. Le taux d’abandon était encore de 11,9 % en 2014. Pour le contrer, il est donc important de mener une politique fort, à plusieurs niveaux.

L’objectif global du projet s’articule donc autour de trois axes :

  • Le renforcement des capacités des acteurs pour l’éducation.
  • Le maintien des filles à l’école.
  • L’amélioration des performances scolaires à l’échelle du département de Tambacounda.

Ce projet se concentre sur la région de Tambacounda, au Sénégal.

Impliquer les enseignants

Pour que les enfants restent à l’école, les enseignants jouent un rôle clé. Il est donc nécessaire de les renforcer dans cette attribution, en leur donnant les moyens nécessaires pour protéger les droits de l’enfant. De quelle manière ? En informant les enseignants de manière intensive, en mettant en place des comités locaux d’alerte pour l’éducation inclusive ou encore en organisant des cours de renforcement à l’intention des élèves, et notamment des filles.

© Martin Dixon
© Martin Dixon

Maintenir les filles à l’école

Les femmes sont en sous-représentation dans les organes de gestion de l’éducation et dans les conseils locaux. Cela ne favorise pas la promotion du modèle féminin et le développement de la scolarisation des filles, dont le taux d’abandon est très élevé au primaire et au secondaire. L’une des solutions pour renverser ce constat serait notamment de prendre en charge les frais scolaires.

APRODEN, notre partenaire local

Pour ce projet, nous collaborons avec un acteur local, APRODEN. Il s’agit d’une association crée en 2004 qui veut protéger et promouvoir les droits de l’enfant. Elle est composée de parents, d’éducateurs mais aussi… d’enfants. Ceux-ci les aident dans la sensibilisation auprès des autres enfants.

Au total, 200 élèves de l’élémentaire, des collèges et des lycées des localités ciblées bénéficieront des activités d’APRODEN. À terme, ce seront plus d’un millier d’élèves.

© Martin Dixon

Un projet de filière avec des cultivateurs de bananes

Dans la région où nous avons lancé ce projet, nous collaborons également avec Vredeseilanden pour réaliser un projet de filière. L'intention initiale était d’exporter en Belgique des bananes APROVAG, une coopérative locale de cultivateurs de bananes. Après deux conteneurs-tests, force a été de constater que l’exportation présentait encore trop de risques. Les cultivateurs de bananes sénégalais ont donc décidé de se concentrer dans un premier temps sur le marché local. La demande y est forte et ils peuvent y répondre plus rapidement.

Ce changement n'exclut pas définitivement la présence de bananes sénégalaises dans nos rayons. En effet, les planteurs peuvent progressivement développer leur infrastructure et leurs connaissances techniques. « L'ambition d'exporter vers la Belgique a fait bouger les choses, » explique Leo Ghysels, program advisor chez Vredeseilanden. « La certification est la preuve de cette volonté d’exportation. APROVAG a obtenu sa certification “commerce équitable” à l’été 2016. Les investissements dans l'irrigation et les dispositifs câblés d’aide à la récolte effectués dans ce contexte sont maintenant étendus à tous les groupements de cultivateurs. »

Lisez l’interview complète de Leo Ghysels, program advisor de Vredeseilanden pour en savoir plus sur l’avenir des cultivateurs de bananes sénégalais.

Tambacounda in Senegal: werk aan de winkel
Notre lettre d'information Inscrivez-vous ici
Vous aussi pouvez aider Faites un don

Nos histoires

Collibri Foundation

Adresse

Colruyt Group
Edingensesteenweg 196
1500 Halle

Téléphone

+32 (0)2 363 55 45
pendant les heures de bureau